Prix du cinéma suisse 2021

Les moments forts de la soirée

Remote video URL
Timeline

Prix du cinéma suisse 2021

Remote video URL

Une bande-son pour le Prix du cinéma suisse

En effet, derrière cette mélodie à la fois entraînante et glamour se cache un trio qui compose de la musique de films et de publicité : Diego Baldenweg, Nora Baldenweg et Lionel Baldenweg, alias « Great Garbo ». La fratrie Baldenweg avait remporté un Quartz dans la catégorie « Meilleure musique de film » pour le film « Die kleine Hexe » en 2018. Le Prix du cinéma suisse a mandaté le trio pour composer un accompagnement dramaturgique et sonore ainsi qu’une signature musicale intemporelle afin de créer un lien émotionnel direct avec le monde des films et des cinéastes. Merci beaucoup ! 🎵😍

Aujourd’hui, c’est le grand jour !

Le prestigieux Quartz sera remis à 19 heures. Suivez le Prix du cinéma suisse sur Instagram et découvrez ce qu'il se trame en coulisses 🎬🤩🙌🏼

Prix du cinéma suisse 2021

La semaine spéciale de la RTS consacrée au cinéma suisse

Comédies, drames, courts métrages, longs métrages, le cinéma suisse est à l’honneur sur la RTS du 22 au 30 mars à l'occasion du Prix du cinéma suisse. Implosion de la fanfare de Monchoux, traque au cœur d'une vallée perdue, double meurtre sur fonds de littérature, histoire de cœur ou encore le parcours de vie de Huldrych Zwingli, tant d'histoires à voir ou à revoir, dès le 22 mars.

Une bande-son pour le Prix du cinéma suisse

Remote video URL

Si vous avez bien tendu l’oreille lors de la Nuit des nominations, vous aurez peut-être remarqué que le Prix du cinéma suisse a dorénavant sa propre bande-son ! En effet, derrière cette mélodie à la fois entraînante et glamour se cache un trio qui compose de la musique de films et de publicité : Diego Baldenweg, Nora Baldenweg et Lionel Baldenweg, alias « Great Garbo ».

La fratrie Baldenweg avait remporté un Quartz dans la catégorie « Meilleure musique de film » pour le film « Die kleine Hexe » en 2018. Le Prix du cinéma suisse a mandaté le trio pour composer un accompagnement dramaturgique et sonore ainsi qu’une signature musicale intemporelle afin de créer un lien émotionnel direct avec le monde des films et des cinéastes. Que le son provienne du cor des Alpes, d’une guitare rock, des platines d’un DJ ou d’un quatuor de jazz... peu importe ! Le mot d’ordre était la diversité. Plus les possibilités d’interprétations sont nombreuses, plus l’identité est forte. « Il s’agit de transmettre un message universel », expliquent les frères et sœurs Baldenweg lors de l’interview.

La Haute École des arts de Zurich (ZHdK) a formé un orchestre spécialement pour l’occasion et cette collaboration a donné lieu au premier enregistrement. En collaboration avec les trois compositeurs, les étudiantes et étudiants ont noté, transcrit, enregistré et mixé la bande-son à l’occasion d’une sorte de master class. Rien ne semblait pouvoir arrêter la première représentation, qui devait avoir lieu lors de la remise des prix à Zurich l’année dernière. C’était sans compter sur la pandémie et l’annulation de la cérémonie 2020. La première se déroulera donc cette année dans le cadre de la 24e édition du Prix du cinéma suisse à Genève. Émotions garanties sur le plan musical également !

Credits

Semaine des nominé-e-s : tickets disponibles dès à présent !

Dès aujourd'hui, vous pouvez vous assurer un ticket pour accéder à tous les films nominés pour un «Quartz» ! Les films sont visibles en streaming selon le programme journalier. Prix : Fr. 5.– par film ou programme de courts métrages du lundi au vendredi. Gratuit (Fr. 0.–) par film durant le week-end du 27–28 mars. Programme, informations pratiques et achat des tickets via : www.cinemas-du-grutli.ch ou www.filmpodium.ch. Nous vous souhaitons une belle semaine pleine de découvertes !

Semaine des nominé-e-s : programme 22–28 mars 2021

La «Semaine des nominé-e-s» accompagne la remise des Prix du cinéma suisse. Du 22 au 28 mars, tous les films nominés peuvent être visionnés en ligne, en streaming. Durant le week-end du 27 et 28 mars, vous pourrez voir ou revoir tous les films primés. L’accès aux films se fait via les sites Internet des deux cinémas partenaires de l’événement : www.cinemas-du-grutli.ch et www.filmpodium.ch.

Prix : Fr. 5.– par film (ou programme de courts métrages) du lundi au vendredi, gratuit (Fr. 0.–) durant le week-end. L’achat des tickets est possible dès le 15 mars via ces deux sites Internet. Vous trouverez le programme journalier et les explications d’accès ici : programme.

La «Semaine des nominé-e-s» existe grâce à l’engagement de l’Association «Quartz» Genève Zürich, qui réunit le Canton et la Ville de Genève ainsi que la Ville de Zürich et grâce à une contribution du Canton de Zürich et en collaboration avec l’OFC (Prix du cinéma suisse) et la SRG SSR.

Semaine des nominé-e-s : 22.–28.3.2021

Remote video URL

Prix d’honneur 2021 : Lilo Pulver

Le Prix d’honneur du cinéma Suisse 2021 est décerné à Liselotte Schmid-Pulver, plus connue sous le surnom de Lilo Pulver. Cette distinction rend hommage à une actrice suisse qui a connu une carrière internationale.

Née en 1929 à Berne, Lilo Pulver a suivi une formation de comédienne à l’Ecole d’art dramatique de Berne. Elle devient ensuite rapidement une actrice populaire, en Suisse et en Allemagne. En 1958, elle décroche le rôle principal dans le film de Douglas Sirk « Le temps d’aimer et le temps de mourir ». Sa carrière cinématographique internationale est alors lancée. En 1961, elle est engagée par Billy Wilder pour sa comédie « Un, deux, trois. », elle joue par la suite également dans de nombreux drames, dont « La Religieuse » de Jacques Rivette.

Lilo Pulver a marqué l’histoire du cinéma par son jeu plein d’humour et par ses interprétations alliant subtilité et révolte, saluées par la critique. Nominée aux « Golden Globes » en 1964, Lilo Pulver a reçu le Prix d’honneur du cinéma allemand en 1980. En lui remettant le Prix d’honneur du cinéma suisse, doté de 30'000 francs, l’Office fédéral de la culture (OFC) souhaite mettre en lumière le rôle qu’elle a joué pour le cinéma mondial, des années cinquante à nos jours.

Image : © SRF / Claudio Ricci, 2014

Place au son : « Une fois que le son y est, le film est né »

Denis Séchaud

Un bon film vous captive souvent à travers son histoire émouvante, l’interprétation des actrices et acteurs ou encore par ses paysages à couper le souffle. Cependant, il ne faut pas sous-estimer le rôle du son, qui lui, sollicite tous les sens du public. Le saviez-vous que certains films sont devenus célèbres pour leur identité sonore ?

Ingénieur du son spécialisé dans le design sonore et le montage du son, Denis Séchaud fait partie des personnes responsables pour la création de la nouvelle catégorie « Meilleur son » au sein du Prix du cinéma suisse 2021. Cofondateur des Masé Studios, il fait partie des spécialistes du domaine les plus influents. Le son pour le film « Ma vie de Courgette », récompensé plusieurs fois et même nominé aux Oscars, a vu le jour dans ses studios, à Genève. Denis Séchaud nous dévoile les secrets d’un bon son dans cet entretien personnel.

Pourquoi sous-estimons-nous le son et pensons tout d’abord à l’image lorsque nous regardons un film ?
Il est vrai qu’il y a quelques années, le son était encore considéré comme le parent pauvre du cinéma. Il s’agissait d’un son optique, en mono. La qualité n’était pas particulièrement bonne. L’important c’était de bien entendre les dialogues des acteurs, à placer de la musique, peut-être à créer un peu d’ambiance. Du point de vue technique et artistique, les possibilités étaient très restreintes. L’arrivée du son Dolby sur le marché au début des années 1980 a donné l’impulsion : le public était entouré par le son. Il se trouvait désormais dans la même pièce que les spectateurs. À partir de ce moment, l’industrie cinématographique a commencé à réellement s’intéresser à la qualité du son. Et depuis l’arrivée des ordinateurs, il n’existe presque plus aucune limite au design sonore. Aujourd’hui, nous sommes tous d’accord : le son en tant que moyen d’expression est tout aussi important que l’image ou le montage.

Le design sonore, qu’est-ce que c’est ?
Nous sommes en quelque sorte des architectes du son. Il ne s’agit pas seulement de créer une ambiance acoustique ou de rendre la voix d’un acteur agréable. Nous développons une bande sonore pour chaque film avec des processus élaborés et lui créons l’univers qui lui correspond. S’agit-il d’un thriller, d’une comédie ou d’un film d’horreur ? Si la scène se passe dans un cimetière en hiver, les oiseaux ne chanteront pas. Si c’est tout de même le cas, il s’agira de corbeaux. Et c’est précisément là que commence le design sonore.

Quand le son intervient-il dans le processus de réalisation d’un film ?
Le son peut déjà être défini à l’écriture du scénario, si le réalisateur a déjà une idée de ce qu’il aimerait entendre. Toutefois, c’est rarement le cas. La plupart du temps, le son se concrétise lors du montage, quand le rythme du film se précise. On peut facilement rajouter le son d’une sonnette, par exemple. Il faut donc intégrer cet élément après le tournage. Il est possible que l’image ne montre pas de porte d’entrée dans ce cas le son participe à la logique de la narration. Sur le tournage, l’ingénieur du son s’assure principalement que la qualité sonore des dialogues est bonne. De plus, il enregistre certains sons qui font partie du contexte. Le travail créatif en tant que tel commence lorsque le film est monté. Nous recevons le film, nous nous occupons du son original et nous nous mettons d’accord sur le mixage définitif avec le réalisateur et l’ingénieur du son en studios.

Choisir la bande-son signifie donc apporter la touche finale à un film ? Une tâche lourde en responsabilité…
En effet ! Une fois que le son y est, le film est né. C’est un moment plein d’émotions. Allons-nous y parvenir ? Réussirons-nous à raconter le film comme nous le souhaitons ? Le réalisateur n’a peut-être pas trouvé exactement ce qu’il cherchait lors du tournage. Le son et la sonorité sont en quelque sorte la dernière chance pour film de répondre aux attentes du réalisateur. Et aussi, une éventuelle possibilité de rendre un film célèbre grâce à des effets sonores uniques.

Sous le feu des projecteurs : votre communauté quartz.ch

Vous vous intéressez aux meilleurs films suisses ? Vous n’aimeriez en aucun cas rater le moment fort de l’année cinématographique helvétique 2021 ? Suivez le Prix du cinéma suisse ainsi que la remise du Quartz au plus près et en direct.

Sur cette plateforme, vous trouverez des histoires et des sujets intéressants touchant à la remise des prix qui se déroulera le 26 mars 2021. Le site quartz.ch vous informera en amont sur les candidates et candidats en lice pour les prix convoités et vous dévoilera toutes les nouveautés. Nous vous proposons des informations d’ordre général, des interviews, des portraits et beaucoup d’autres surprises.

L’ordre du jour est fixé, et le compte à rebours est lancé : dès le 25 janvier, vous découvrirez les noms des nominées sur quartz.ch. Les publications et les surprises se succéderont d’ici à la remise des prix, le 26 mars 2021. Et afin que l’attente ne soit pas trop longue jusqu’à la grande finale : suivez-nous sur Facebook ou Instagram et n’hésitez pas à partager cet évènement avec les cinéphiles et les fans de cinéma.

Sur le devant de la scène : le Prix du cinéma suisse 2021

Du drame, de l’action et du suspense : le cinéma suisse vous en met plein la vue en 2021. Chaque année, l’Office fédéral de la culture OFC remet le Prix du cinéma suisse aux meilleurs films et aux meilleurs cinéastes de toutes les régions du pays. Rendez-vous le 26 mars 2021 pour la remise du Quartz.

Entrez dans le monde du cinéma suisse et assistez à la cérémonie de remise des prix de 14 catégories, du « Meilleur film de fiction » au « Prix d’honneur » Le prix du « Meilleur son » sera décerné cette année pour la première fois dans l’histoire du Quartz. Au total, le montant des prix s’élève à 477 500 francs. Le Prix du cinéma suisse est un engagement de l’Office fédéral de la culture. Il est réalisé en partenariat avec la SRG SSR et l’Association « Quartz » Genève Zürich et organisé en collaboration avec Swiss Films, l’Académie du Cinéma Suisse et les Journées de Soleure. Vous pourrez suivre la remise des prix en direct sur cette plateforme.

La course aux prix tant convoités débutera le 25 janvier 2021. Dans le cadre des 56es Journées de Soleure, vous découvrirez qui peut espérer remporter un Quartz lors de la Nuit des nominations. Suivez la diffusion en direct à 20 heures sur www.journeesdesoleure.ch ou sur www.quartz.ch et découvrez qui sont les meilleur-e-s scénaristes, compositeurs de musique de film ou monteurs. Ne manquez pas cette occasion d’en apprendre davantage sur le travail devant et derrière la caméra, qui fait d’un film un chef-d’œuvre.